Cinémas hors circuits

 

Bienvenue sur le site de Cinémas hors circuits.
 
Dédié à l'édition cinématographique indépendante, Cinémas hors circuits s'inscrit dans un projet de revalorisation du travail des éditeurs, passeurs de culture, sans lesquels nombre de films auraient disparu de notre mémoire. Aujourd'hui héritiers du patrimoine cinématographique, les éditeurs doivent faire face à la blockbusterisation du cinéma et la concentration des réseaux de distribution.
 
Pour permettre au public et aux professionnels de découvrir les œuvres qu'ils promeuvent, favoriser des débats quant aux nouveaux enjeux de l'édition, Cinémas hors circuits a mis en place :
 
le portail des éditeurs indépendants

le salon Cinémas hors circuits : salon du DVD & des éditeurs indépendants de cinéma s'est tenu annuellement. En novembre 2011, Cinémas hors circuits a collaboré au second Salon des éditeurs indépendants OFNI de Poitiers Pour en savoir plus sur ces différentes éditions, utiliser l'onglet SALON.
 

Stand central
 
> Voir les photos du salon 2008, 2009, OFNI 2010, OFNI 2011.  

| LES ÉDITEURS DU PORTAIL:
 
68 Septante / Artus films / AV Prod / Bazaar&Co / Blaq Out / British Animation Awards / Centre audiovisuel Simone de Beauvoir / Chalet Pointu / Choses Vues / Cinéma Abattoir / Cinétrange / Clavis Films / Dérives / Doc Net Films / Dora Films / Doriane films / Ecart Production / ED Distribution / Epicentre Films / Filmarmalade / Index / JBA Production / JCG Production / K Films / La Cathode / La Famille Digitale / La vie est belle / Le chat qui fume / Les films du Paradoxe / Lowave / LUX / Malavida / Orbe / P.O.M. Films / Paris expérimental / Potemkine / PPT / Re:voir / Rouge Profond / Scope Éditions / Shellac Sud / Versus /
 


| UN TITRE AU HASARD :
 

SWEET SWEETBACK’S BAADASSSSS SONG> Rouge Profond
 
SWEET SWEETBACK’S BAADASSSSS SONG
Melvin Van Peebles
France, 2004 ; co-édition ARTE
journal+essais

1961 : Nous sommes à la fin des années soixante. Melvin Van Peebles se lance dans la réalisation de SWEET SWEETBACK'S BAADASSSSS SONG, film noir indépendant qui secouera l’industrie du cinéma américain. Projeté le 31 mars 1971 au Grand Circus Theatre de Detroit, il s’impose comme une œuvre militante et divertissante, un long métrage expérimental autant qu’un film de genre. Homme-orchestre d’une fiction dont il est l’auteur, le réalisateur, le producteur, l’acteur principal, Melvin Van Peebles revient ici sur l’histoire de cette aventure artistique et financière qui a commencé dans le désert Mojave. Entre journal de bord, manifeste et pamphlet poétique, c’est « un hymne sorti de la bouche de la réalité » qu’il donne ; un témoignage au ton libre, souvent provocateur et vif, sur le cinéma, l’Amérique du début des années soixante-dix et la condition de sa communauté noire.
Ce journal, enrichi du script et des dialogues du film, est complété par les contributions de Nicole Brenez, Serge Chauvin, Gilles Mouëllic et Jean-Baptiste Thoret qui permettent de saisir l’originalité formelle et la force politique de SWEET SWEETBACK'S BAADASSSSS SONG.

 
Suppléments :
Cinéaste, acteur, écrivain, compositeur, peintre, agitateur et premier agent de change noir à la bourse de New York, Melvin Van Peebles est né en 1932 à Chicago. Au début des années soixante il s’installe en France où il réalise son premier film, LA PERMISSION (1968). De retour aux États-Unis, il tourne WATERMELON MAN (1970), une comédie sur un Blanc se réveillant un matin dans la peau d’un Noir. Il accède au rang de cinéaste culte en 1971 avec SWEET SWEETBACK'S BAADASSSSS SONG – édité en DVD par ARTE Vidéo. Depuis, l’artiste n’a cessé de multiplier les projets – sans abandonner le cinéma, des films de fiction (IDENTY CRISIS Identity Crisis en 1990, GANG IN BLUE en 1996, LE CONTE DU VENTRE PLEIN en 2000) au documentaire (CLASSIFIED X, 1997).


 
 

 
Hors-circuits Association ZU LeWUB - dérivations dans les obliques