Cinémas hors circuits

 

Bienvenue sur le site de Cinémas hors circuits.
 
Dédié à l'édition cinématographique indépendante, Cinémas hors circuits s'inscrit dans un projet de revalorisation du travail des éditeurs, passeurs de culture, sans lesquels nombre de films auraient disparu de notre mémoire. Aujourd'hui héritiers du patrimoine cinématographique, les éditeurs doivent faire face à la blockbusterisation du cinéma et la concentration des réseaux de distribution.
 
Pour permettre au public et aux professionnels de découvrir les œuvres qu'ils promeuvent, favoriser des débats quant aux nouveaux enjeux de l'édition, Cinémas hors circuits a mis en place :
 
le portail des éditeurs indépendants

le salon Cinémas hors circuits : salon du DVD & des éditeurs indépendants de cinéma s'est tenu annuellement. En novembre 2011, Cinémas hors circuits a collaboré au second Salon des éditeurs indépendants OFNI de Poitiers Pour en savoir plus sur ces différentes éditions, utiliser l'onglet SALON.
 

Stand central
 
> Voir les photos du salon 2008, 2009, OFNI 2010, OFNI 2011.  

| LES ÉDITEURS DU PORTAIL:
 
68 Septante / Artus films / AV Prod / Bazaar&Co / Blaq Out / British Animation Awards / Centre audiovisuel Simone de Beauvoir / Chalet Pointu / Choses Vues / Cinéma Abattoir / Cinétrange / Clavis Films / Dérives / Doc Net Films / Dora Films / Doriane films / Ecart Production / ED Distribution / Epicentre Films / Filmarmalade / Index / JBA Production / JCG Production / K Films / La Cathode / La Famille Digitale / La vie est belle / Le chat qui fume / Les films du Paradoxe / Lowave / LUX / Malavida / Orbe / P.O.M. Films / Paris expérimental / Potemkine / PPT / Re:voir / Rouge Profond / Scope Éditions / Shellac Sud / Versus /
 


| UN TITRE AU HASARD :
 

DU SOLEIL POUR LES GUEUX> Shellac Sud
 
DU SOLEIL POUR LES GUEUX
Alain Guiraudie
France, 2007
fiction

Depuis maintenant 10 ans, avec trois courts-métrages, deux moyens-métrages et deux longs-métrages, Alain Guiraudie a construit un univers allant de la pure invention à la reconstruction symbolique du monde dans lequel nous vivions.
« DU SOLEIL POUR LES GUEUX» et « CE VIEUX REVE QUI BOUGE », deux moyens-métrages sortis en salles en 2001, et inédits à ce jour en vidéo, sont fondateurs du cinéma d’Alain Guiraudie.
C’est avec « DU SOLEIL POUR LES GUEUX » que la critique découvre avec ravissement le cinéma atypique d’Alain Guiraudie, quelque part entre le western moderne, le récit picaresque et le conte philosophique.
Tandis qu’à la Quinzaine des Réalisateurs « CE VIEUX REVE QUI BOUGE », lauréat du Prix Jean-Vigo, est considéré par Jean-Luc Godard comme le « meilleur film du festival de Cannes ».
Cinéma, politique, poésie, bande dessinée, musique, couleurs, lexique, champs, usine, errance, sédentarité, désir amoureux, sexe… Son cinéma foisonne de questions, et de réponses jamais complètement à côté mais jamais complètement sérieuses.
Au final un désir physique de cinéma qui se révèle très rapidement être hautement contagieux.

 
Suppléments :
« LA FORCE DES CHOSES » un film d’Alain Guiraudie
« DU POSSIBLE » un film de Chloé Scialom
Le scénario de « DU SOLEIL POUR LES GUEUX »


 
 

 
Hors-circuits Association ZU LeWUB - dérivations dans les obliques